UX designer est une expression apparue dans les années 2010 et qui désigne pour beaucoup le métier d’une personne qui utilise la suite Adobe, des post-it, qui fait des « wireframes » ou même du « design thinking » pour créer un « wow effect ». À vrai dire, l’UX design c’est un terme un peu flou que l’on voit apparaître massivement ces derniers temps.

les recherches pour UX DESIGNER ont commencé vers 2011
résultats Google trends pour le terme « UX DESIGNER » depuis 2004

Pourtant, nous n’avons pas attendu les années 2010 pour faire de jolies applications, des services agréables à utiliser ou du moins qui répondent aux besoins de leurs utilisateurs. 

Tout d’abord, il me semble qu’une définition s’impose. La définition des tâches entre les différents intitulés de poste (UI designer, UX designer, CX designer, webdesigner, graphiste, infographiste…) n’est pas très claire donc cet article aura pour but de mettre en lumière les quiproquos entre les périmètres de chacun. Faisons tomber les masques !

Galerie de portraits

Le graphiste

Sa spécialité est la communication. Ce terme est générique et désigne finalement un ensemble d’experts qui appliquent leur savoir-faire aussi bien au sprint, qu’au web ou à la vidéo par exemple. Le terme Designer est un équivalent de graphiste. Voyons maintenant les différentes déclinaisons du métier de graphiste ou de designer.

Le directeur artistique

Le directeur artistique ou DA supervise la plupart du temps des équipes de créatifs. Il est en charge de la mise en place de l’identité visuelle d’une marque, d’un produit… Cette charte graphique sera utilisée par les designers (infographistes, designer UI…) sur leurs supports.

Personnage Rouge - Le directeur artistique

Son objectif principal : apporter une valeur visuelle, faire en sorte que le produit soit reconnu/retenu grâce à son identité graphique.

Son exercice passe par :
– L’analyse des tendances actuelles
– L’analyse du produit/service
– La création de logos et d’identités visuelles
– La gestion des équipes créatives

 

L’infographiste

Il s’agit ici d’un designer spécialisé dans la création d’images numériques (schémas, illustrations…). Ce poste privilégie le savoir-faire technique, la maitrise de l’outil mais pas forcément l’aspect créatif, artistique. Il applique donc les décisions de son DA. Il est amené à créer des images à destination du web, de l’édition, de la publicité, de la vidéo…

Personnage vert - l'InfographisteSon objectif principal : attirer l’attention du public sur le service/le produit grâce à ses visuels.

Son exercice passe par :
– L’analyse des tendances actuelles
– La conception des effets à appliquer
– La retouche des photos/images/dessin
– La maitrise des outils de traitement d’images

 

Le webdesigner ou UI designer

Il est spécialisé dans le web. Au-delà de proposer des visuels fun, tendance ou sexy, il est chargé de s’assurer que la charte visuelle, qui lui a été donnée, est respectée durant la conception des écrans. Le terme webdesigner est en réalité obsolète puisqu’il ne vise que le web alors que les écrans, aujourd’hui sont multiples (ordinateur, TV, portable, tablette, écrans tactiles, objets connectés…).
Le User Interface designer souvent raccourci en UI Designer a donc le même champs d’action qu’un webdesigner mais doit maitriser toutes les contraintes liées aux supports (OS particulier, ergonomie des interfaces, accessibilité…).

L’UI design fait bien partie de l’UX design mais pas inversement.

Personnage noir - l'UI designer

Son objectif principal : compléter le travail de l’UX designer en apportant l’aspect graphique et émotionnel qui finit de rendre l’expérience du produit.

Son exercice passe par :
– L’élaboration des maquettes en haute fidélité (structure) en collaboration avec l’UX designer
– Le prototypage en collaboration avec l’UX designer
– L’analyse graphique (benchmark, moodboard)
– La définition de la création artistique, de l’identité visuelle
– La définition des guidelines
– La création des écrans d’interface graphique
– La réalisation de tests utilisateurs au niveau graphique

 

L’UX designer

Il intervient en amont de la production en mettant l’humain au centre du travail. Il a un rôle structurel et fonctionnel. Par des interviews, des rencontres, des tests, il analyse l’utilisateur final du produit pour s’assurer de la pertinence des fonctionnalités proposées. Son travail n’est pas du tout créatif mais demande beaucoup d’empathie. L’UX design peut s’appliquer à énormément de domaines même si on le connait mieux dans celui du web/mobile. L’UI designer intervient à la suite de son travail pour appliquer la charte graphique aux écrans fonctionnels de l’UX designer.

Personnage jaune - l'UX designer

Son objectif principal : s’assurer que le service rendu sert essentiellement l’utilisateur final, que celui-ci aura l’expérience la plus agréable possible.

Son exercice passe par :
– Le recueil du besoin utilisateur (interview, analyses terrain, questionnaires, observations…
– L’analyse du marché, de la concurrence et/ou audit de l’existant
– La réalisation de tests utilisateurs
– L’animation d’ateliers collaboratifs, de co-création
– La définition des fonctionnalités clés
– La description du parcours utilisateur
– L’élaboration de la structure du produit (sketching, wireframing…)
– Le prototypage (maquettes physiques, animation..)

 

Le CX designer

Le Customer Experience designer ou CX designer a une vision plus globale et marketing du service proposé, au delà du produit. Comme son nom l’indique, il pense en terme de « Client » et non « Utilisateur » contrairement à l’UX designer. Il va répondre à la question « Comment entretenir la relation entre nous et nos clients ? » et la réponse peut inclure la création d’un service où le client deviendra utilisateur.

L’UX design fait donc partie du CX design mais pas inversement.

personnage violet - le CX designer

Son objectif principal : préserver un relationnel positif avec le client tout au long de sa relation à la marque.

Son exercice passe par :
– L’analyse des besoins de la marque qu’il représente
– L’analyse des besoins client
– L’élaboration de la stratégie commerciale globale

 

L’ergonome

Il conçoit et améliore des lieux de vie, des objets ou des postes de travail afin de les adapter au maximum aux besoins des utilisateurs, en termes de confort, sécurité et efficacité. Il peut travailler dans de multiples domaines (de la santé, du handicap, de la médecine du travail, de la sécurité, de l’informatique, de l’ingénierie et de l’architecture…). Son savoir-faire est large : il doit avoir de bonnes connaissances médicales, psychologiques et techniques.
Dans le milieu informatique, l’ergonome est chargé de s’assurer de la facilité d’utilisation du service/produit. Cela fait donc partie intégrante d’une bonne expérience, c’est pourquoi on appelle souvent à tort l’UX designer, un « ergonome ».

Personnage bleu - l'ergonome

Son objectif principal : adapter le produit/service aux utilisateurs en termes de confort, de sécurité et d’efficacité.

Son exercice passe par :
– La connaissance du corps humain
– L’étude approfondie des conditions d’utilisation initiale du produit/service
– La proposition des améliorations de l’utilisabilité
– la proposition d’élaboration/modification d’objets/machines pour qu’ils correspondent aux contraintes apportées par son analyse de l’utilisateur

Conclusion

Si certains des intitulés que l’on vient de définir décrivent finalement l’évolution du métier de designer qui se spécialise de plus en plus, il y a tout de même plusieurs profils qui se complètent afin de travailler à un objectif commun : satisfaire l’utilisateur de notre produit/service.

l'UI et l'ergonomie font partie de l'UX qui est lui même partie du CX design. Le tout est englobé par la marque.
Les différents métiers du design et leurs liens

Dans un prochain article, nous verrons la particularité du profil mixte et de la réalité actuelle de son intervention.

Sources et plus encore

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UNE REPONSE

Merci d'indiquer votre commentaire
Donnez nous votre nom svp